CEZinc_article_page_1024x400-02-B.jpg

CE QUE NOUS FAISONS

Nos opérations

Un procédé sophistiqué qui repose
sur une technologie de pointe

Une fois arrivé à CEZinc soit par voie terrestre ou maritime, le minerai de zinc passe par quatre grandes étapes avant d’être transformé en produit fini.

procede-general.jpeg
  1. Le Grillage: est la première étape du procédé d’extraction du zinc. On grille le minerai grillé dans des fours à 1000°C pour en extraire le soufre, lequel sera transformé en acide sulfurique et commercialisé comme tel. Le minerai grillé débarrassé de son soufre est, quant à lui, broyé et acheminé à la lixiviation.
  2. Hydrométallurgie: Le minerai grillé est lixivié dans une solution d’acide sulfurique chaude qui permet de dissoudre le zinc, le cadmium, le cuivre, le cobalt et le fer. Ce dernier est par la suite précipité sous la forme de jarosite, puis transformé en produit inerte. Le cuivre, le cadmium et les autres métaux sont retirés de la solution et récupérés soit sous la forme de métaux purs soit comme sous-produits destinés à être vendus. La solution épurée est pompée à l’Électrométallurgie, où l’on récupérera le zinc.
  3. Électrométallurgie: C’est à l’étape de l’électrolyse que le zinc en solution deviendra solide. Sous l’effet d’un courant électrique continu, il vient se plaquer sur des cathodes d’aluminium. Ces dernières sont ensuite pelées. On obtient ainsi des feuilles de zinc d’une pureté de 99,99 %.
  4. Moulage: Les feuilles de zinc en provenance de l’Électrométallurgie sont fondues, puis le métal en fusion est coulé dans des moules ou transformé en grenaille et/ou granulé.

Provenance de notre concentré

L’affinerie dépend de l’approvisionnement continu en concentré. Pendant 50 ans, presque 100 % de l’approvisionnement en concentré de zinc provenait de l’est du Canada. Depuis 2015, plus de 50 % de la matière brute a été importée pour être transformée au Québec.

Comme pour l’industrie de l’aluminium, l’accès à l’énergie hydroélectrique, abondante et produite à faible coût, explique le choix d’implanter et de poursuivre l’exploitation d’une usine d’envergure mondiale au Québec, et ce, depuis les années 1960.

L’affinage du zinc est une étape de transformation à forte valeur ajoutée qui requiert de grandes quantités d’énergie.Les coûts en énergie représentent le tiers des dépenses de CEZinc.

La consommation annuelle d’électricité de CEZinc est de 1,2 TWh, l’équivalent de la consommation annuelle de 100 000 maisons.

Notre procédé

Liens rapides